Interview de Kalidiatou Niakaté

(handball)

Kalidiatou Niakaté est devenue championne du monde de handball avec l’équipe de France dimanche dernier. A 22 ans, elle décroche l’or pour sa première grande compétition. Elle revient pour nous sur cette belle expérience.

Kalidiatou, tu es devenue championne du monde pour ta première grande compétition internationale, alors que la France n’était pas favorite en finale. A quel moment de la finale as-tu vraiment senti que vous alliez être championnes du monde ?

Je sentais qu’on était bien et qu’on était mieux qu’elles mentalement, mais il y avait toujours un doute. Jusqu’à la fin, on pouvait perdre ou gagner le match et on a vibré comme les spectateurs et les téléspectateurs. J’ai vraiment senti qu’on allait être championnes du monde quand il restait 5 secondes !

Tu as joué une partie de cette finale, inscrivant notamment un but en première période. As-tu réussi à maitriser tes émotions et la pression ?

C’était ma première grande compétition et ma première finale. Je voulais vraiment être bonne et  ne pas passer à côté. Je ne voulais pas trop stresser avant le match. Du coup, j’ai essayé d’oublier le contexte et de me concentrer uniquement sur le jeu. C’est ce que j’ai fait !

A titre personnel, es-tu satisfaite de tes performances pendant ce Championnat du monde, au cours duquel tu as notamment inscrit 12 buts ?

Mes performances étaient un peu en dent de scie. Au début de la compétition, je n’étais pas très à l’aise et pas très bonne. Au fur et à mesure, ça s’est amélioré. On va donc dire que je suis satisfaite à 50% !

Au-delà de la joie d’être championne du monde, sens-tu que tu as appris et progressé au niveau handball en participant à cette compétition de haut niveau avec l’équipe de France ?

Oui, complètement. Ce n’est pas du tout le même niveau qu’en championnat. Je n’avais jamais eu d’aussi grandes joueuses à côté de moi et contre moi sur le terrain. J’ai gagné en maturité dans mon jeu et dans la tête. Je pense que j’ai progressé.

Tu avais été sélectionné pour la première fois en équipe de France en 2014 lors de la Golden League, puis tu n’avais plus été sélectionnée pendant deux ans. A-t-il été difficile de voir la France remporter des médailles sans toi ?

Pas du tout. J’étais vraiment contente qu’elles aient des médailles. Ça représente le handball français. C’est sûr que j’aurais voulu en faire partie, mais ce n’était pas le cas. J’étais derrière elles !

L’équipe a-t-elle beaucoup changé depuis tes débuts en bleu en 2014 ?

Oui, l’équipe a beaucoup changé. Il n’y a pas du tout les mêmes filles. Beaucoup de joueuses ne sont plus là. Je pense aussi que ce n’est plus du tout la même chose mentalement et au niveau du groupe. C’est ce qui nous a fait gagner.

L’année prochaine, le Championnat d’Europe aura lieu en France. On imagine que ce titre te donne encore plus de motivation pour revenir avec l’équipe de France et briller devant le public français ?

Oui, c’est sûr. Comme tout le monde ici, je veux participer à l’Euro, surtout qu’il sera en France. J’ai envie de jouer devant ma famille et mes amis. C’est vraiment un objectif personnel.

Merci beaucoup Kalidiatou et bravo pour cette belle médaille d’or !

Crédits photos : AFP (photo 1) et G. Mirand – FFHandball (photo 2)

La carrière de Kalidiatou Niakaté en quelques lignes :

Evoluant au poste d’arrière gauche, Kalidiatou Niakaté remporte en 2013 la Coupe de la Ligue avec son club d’Issy Paris Hand. En 2014 et 2015, elle est vice-championne de France avec son club.

Elle connait sa première sélection en équipe de France en octobre 2014, lors de la Golden League. En décembre 2017, elle remporte le titre de championne du monde avec l’équipe de France. Elle marque 12 buts pendant la compétition, dont un en finale contre la Norvège (score final 23-21).

Aujourd’hui âgée de 22 ans, Kalidiatou Niakaté joue depuis cette saison au Nantes Loire Atlantique Handball.