Interview de Terry Bouhraoua

(rugby)

Terry Bouhraoua est l’un des joueurs cadres de l’équipe de France de rugby à 7. Il s’est notamment distingué lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016, inscrivant le premier essai de l’histoire du rugby à 7 aux Jeux Olympiques et terminant meilleur marqueur de la compétition. Après une élimination en quarts de finale de la Coupe du monde cet été, il vise désormais une nouvelle participation aux Jeux Olympiques.

Terry, tu as disputé la Coupe du monde de rugby à 7 en juillet dernier et la France a été éliminée en quarts de finale par la Nouvelle-Zélande. Es-tu satisfait de ta performance individuelle lors de cette Coupe du monde ?

Je ne peux pas être satisfait de perdre en quarts de finale de la Coupe du monde. Ce que je retiens de positif, c’est notre belle victoire contre l’Australie. D’un point de vue personnel, je suis content d’avoir pu, malgré une saison difficile, retrouver un niveau me permettant d’être compétitif pour l’événement.

Comment en es-tu arrivé à choisir le rugby à 7 plutôt que le rugby à XV au début de ta carrière ?

J’ai commencé ma carrière à XV au Stade Français. J’y ai joué pendant quatre saisons. Puis l’opportunité d’intégrer la première équipe professionnelle française de rugby à 7 s’est présentée. Cela me donnait l’opportunité de pouvoir jouer les Jeux Olympiques. Il y a des challenges qu’il ne faut pas manquer !

Lors de la saison 2017-2018 et après 7 saisons en rugby à 7, tu as joué au Stade Français en rugby à XV. Cela a-t-il été difficile de s’adapter au rugby à XV après autant d’années en rugby à 7 ? Qu’est-ce-qui a été le plus difficile ?

Il n’est jamais simple de sortir de sa zone de confort et de ses habitudes. C’est toujours une histoire de challenge. Le plus difficile au poste de demi de mêlée, c’est de retrouver les repères techniques du poste et d’assimiler les 1001 tactiques de l’équipe.

Tu as participé aux Jeux Olympiques de Rio, avec à la clé une septième place de l’équipe de France. Qu’est-ce-qui t’a le plus marqué lors de ces Jeux Olympiques ?

L’événement dans son ensemble est marquant. C’est la plus grande compétition  au monde et c’est incroyable de se retrouver au même moment et au même endroit avec tous les plus grands sportifs de la planète, et d’en être.

Tu as inscrit le premier essai de l’histoire du rugby à 7 aux Jeux Olympiques. Est-ce une fierté particulière ?

C’est une anecdote dont je suis fier, oui. Je suis surtout fier que l’équipe ait permis cela.

Avec 43 points inscrits, tu as terminé meilleur marqueur des JO de Rio. Cela a-t-il atténué un peu la déception de ne pas avoir remporté de médaille ?

Rien ne pourra atténuer la déception ne pas avoir eu de médaille.

Tu as un contrat fédéral avec la Fédération Française de rugby. En quoi cela est-il différent au jour le jour par rapport à un contrat en club ?

La formule de la saison est différente, alors le quotidien d’entraînement est différent. Le rythme l’est aussi. C’est presque un autre mode de vie !

Les Jeux Olympiques de Tokyo auront lieu dans deux ans et on imagine que c’est bien sûr l’objectif principal. Quels seront les autres objectifs de la sélection d’ici-là ?

Bien entendu, l’objectif pour l’équipe de France est de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo. D’ici-là, il y aura une qualification à valider. Il y aussi, pour l’ensemble de l’équipe de France, le désir de trouver son rythme et sa régularité sur le Championnat du monde, pour que les résultats reflètent mieux le travail de tous.

Merci beaucoup Terry pour cette interview et bonne chance pour la suite !

Crédit photos : AFP (image 1)

La carrière de Terry Bouhraoua en quelques lignes :

Evoluant au poste de demi de mêlée, Terry Bouhraoua débute sa carrière en rugby à XV au Stade Français et y remporte le titre de champion de France en 2007. En 2010, il s’engage dans le rugby à 7, devenant le premier joueur à signer un contrat fédéral avec la Fédération française de rugby. Il devient ensuite capitaine de l’équipe de France.

En 2016, il participe aux Jeux Olympiques de Rio. L’équipe de France est éliminée en quarts de finale. A titre personnel, Terry se distingue en inscrivant le premier essai de l’histoire du rugby à 7 aux Jeux Olympiques, ainsi qu’en finissant meilleur marqueur du tournoi avec 43 points.

En 2017, il retourne au rugby à XV et signe avec le Stade Français, où il évolue une saison. Il revient ensuite de nouveau au rugby à 7. Lors de la Coupe du monde 2018, il est éliminé avec l’équipe de France en quarts de finale. Aujourd’hui âgé de 31 ans, Terry Bouhraoua vise les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.