Interview de Rose-Eliandre Bellemare

(gymnastique)

Place à la gymnastique cette semaine avec l’interview de l’une des membres de l’équipe de France, Rose-Eliandre Bellemare. Quels sont ses souvenirs de sa participation aux Jeux Olympiques l’année dernière ? Comment concilier entraînements et études ? Ses réponses sont à lire sur interviewsport.fr !

Rose-Eliandre, quel est ton agrès préféré ?

« Mon agrès préféré est le sol, car on peut se donner à fond, jouer un jeu et se montrer sous un autre jour. »

Peux-tu nous décrire une journée type d’entraînement ?

« Alors une journée type d’entraînement : je vais tout d’abord à l’école, comme toute étudiante en journalisme. J’y vais le matin à 8 heures, jusqu’à 10 heures, puis je vais à la gym jusqu’à 12 heures 30. Ensuite, je reprends les cours vers 14 heures, jusqu’à 16 heures, et c’est reparti pour la gym jusqu’à 19 heures 30/20 heures. Mais bon, ceci risque certainement de changer car il faut que je prenne en charge que je n’ai plus 16 ans, et donc plus les mêmes capacités ! »

En septembre 2006, suite à une chute, tu as été déclarée inapte, avant de finalement pouvoir de nouveau participer aux compétitions plusieurs mois plus tard… Comment as-tu vécu cette situation ?

« J’ai vécu cette situation assez mal, et lentement je m’y suis habituée pour mieux revenir à la compétition, car je n’avais pas dans la tête de m’arrêter sur cette blessure. »

L’année dernière, tu as participé aux Jeux Olympiques de Pékin… Quels souvenirs en gardes-tu ?

« J’en garde un souvenir grandiose car je ne pensais vraiment pas me greffer à l’équipe, jusqu’à ce qu’on m’appelle le soir de la cérémonie d’ouverture (Rose-Eliandre était suppléante et a remplacé Cassy Vericel, qui s’est blessée juste avant la compétition, ndlr). Vraiment, cet appel a été pour moi comme un cadeau d’anniversaire, avec une petite tache car d’un autre coté j’ai vu une amie partir des Jeux pour cause de blessure… Mais bon, c’est la très dure loi du sport. »

Avec l’équipe de France, tu as terminé septième du concours général par équipe des JO… Comment se passe cette compétition ? Comment le classement est-il établi ?

« Pour pouvoir participer à la finale, on devait d’abord se qualifier en étant dans les huit premières équipes, et ensuite bien sûr montrer le meilleur de nous-mêmes à la finale, ce qu’on a fait. C’est une compétition très impressionnante car c’est LA compétition dont toutes les gymnastes rêvent, donc vu de l’intérieur, c’est énorme ! Au moment où on entre sur le podium, enfin dans la salle de compétition, ils font taper les tambours et à ce moment-là, je pense que le cœur de toutes les filles qui étaient sur place battait au rythme des tambours… C’est fou, j’avais l’impression qu’on pouvait voir mon cœur battre à travers le justaucorps ! »

N’est-ce-pas trop difficile de concilier études et sport de haut niveau, surtout en gymnastique où le bac tombe souvent en pleine préparation de grandes compétitions ?

« Je ne vais pas vous le cacher, et d’ailleurs je ne pourrais pas car je serais mal placée, moi qui ai mis du temps à avoir mon bac. Il est donc très difficile de concilier les deux, mais c’est tous de même possible. Il ne faut pas se décourager, c’est tout, tant qu’on l’a… c’est quand même une des premières choses qu’on montre sur notre CV ! »

Quels sont tes prochains objectifs ? Envisages-tu les JO de Londres ?

« Mes prochains objectifs sont de faire les Championnats d’Europe par équipe, puis pour Londres, on verra jour après jour puis année par année ! »

Merci beaucoup Rose-Eliandre d’avoir répondu à ces questions et bonne chance pour la suite !

La carrière de Rose-Eliandre Bellemare en quelques lignes :

Rose-Eliandre Bellemare se distingue en 2006 en remportant les Championnats de France au concours général et à la poutre, et en terminant 2e aux barres asymétriques et au sol. Cette même année, elle participe aussi aux Championnats d’Europe, où elle termine deux fois 5e (au sol et aux barres asymétriques) et une fois 6e (au concours général par équipe). Malheureusement, elle se blesse gravement pendant la préparation des Championnats du monde.

En 2008, elle participe aux Jeux Olympiques de Pékin. Initialement remplaçante, elle est appelée pour remplacer une de ses coéquipières blessée. Avec l’équipe de France, elle termine à la septième place du concours général par équipe. En individuel, elle termine 39e au sol, 43e aux barres asymétriques, et 71e au concours général.

Depuis, elle a participé aux Jeux Méditerranéens et a gagné la médaille d’or par équipe ainsi que la médaille d’argent au sol. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle a pour prochain objectif les Championnats d’Europe par équipe.