Interview d’Anne-Sophie Pellissier

(snowboard)

En cette semaine tragique pour le snowboard français, marquée par la terrible disparition de l’ex-championne olympique Karine Ruby, le hasard a voulu que ce soit une autre snowboardeuse qui soit interviewée sur le site : découvrez Anne-Sophie Pellissier, spécialiste du half-pipe qui a terminé sixième du classement final de la Coupe du monde cette année.

Anne-Sophie, peux-tu nous présenter ta discipline, le half-pipe ?

« Le half-pipe, c’est une sorte de demi-tube en neige où chaque rider doit faire un enchainement de figures de chaque côté. On fait en général entre cinq et huit sauts dans un half-pipe. »

Comment se passe une compétition et comment le classement est-il établi ?

« On a d’abord un ou deux jours d’entraînement, puis le jour de la compétition on a encore entre vingt et trente minutes d’entraînement. Ensuite, chaque rider a deux runs de qualification. Des juges sont en bas du half-pipe et jugent l’amplitude, la technique, la propreté et l’impression générale du run. Ils sont cinq et donnent chacun une note sur 10, ce qui fait une note sur 50. Pour le rider, c’est le meilleur des deux runs de qualification qui compte. En général, il y a six ou douze filles et douze hommes qualifiés en finale. Pour la finale, c’est le même principe : chaque rider a deux runs et le meilleur des deux compte. La note la plus élevée l’emporte. Le format peut changer selon la compétition mais c’est celui-là qui revient le plus souvent. »

Comment et quand as-tu pris goût au half-pipe?

« J’ai d’abord commencé par faire du ski en club à Grenoble, mais comme tout le monde faisait du ski dans ma famille, j’ai eu envie de faire quelque chose de différent. Donc quand j’avais neuf ans, j’ai essayé le snow et ça m’a bien plus. Je me suis inscrite au club des 7 Laux, et comme à l’époque il y avait un bon half-pipe dans cette station, on faisait pratiquement tous nos entraînements dedans. J’ai donc commencé à faire quelques compétitions régionales, ça m’a beaucoup plus et j’ai continué. »

En 2008, tu as gagné la première manche de Coupe du Monde de ta carrière… Raconte-nous un peu comment tu as vécu ce succès !

« C’était génial, je ne m’y attendais pas du tout. J’ai bien ridé ce jour-là et ça a payé. C’était vraiment impressionnant de monter sur un podium de Coupe du monde, d’autant plus que ma famille avait pu faire le déplacement pour me voir. J’étais vraiment émue. Grâce à ça, j’ai pu participer à toutes les autres Coupes du monde de la saison et faire le tour du monde en peu de temps. C’était vraiment génial ! »

Quelle est ta figure préférée et peux-tu nous l’expliquer ?

« J’adore faire des 540 Back, c’est une rotation sur le mur de droite où tu effectues un tour et demi. J’aime vraiment la sensation qu’on à en faisant ce trick (=cette figure). J’aime aussi beaucoup faire juste des grabs (c’est le fait d’attraper sa planche avec sa main, avant ou arrière, à un endroit précis), avec le plus de hauteur possible. »

Comment se passe l’entraînement ? A partir de quel mois commences-tu ?

« J’ai fini la saison le 15 avril. A partir de là, je fais beaucoup de préparation physique jusqu’à début août, où je pars généralement en Nouvelle-Zélande. C’est à ce moment-là qu’on commence les entraînements sur neige, et comme on ne trouve pas de bon half-pipe en France, on est obligé de voyager beaucoup. Je m’entraîne donc souvent en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis et en Suisse. Lors d’une journée d’entraînement, je ride en général entre 2h30 et 3h par jour. Et selon la saison, je fais du sport l’après-midi avec le reste du groupe, notamment aux stages d’été aux 2 Alpes ou en Suisse et en automne. »

L’année prochaine ont lieu les Jeux Olympiques de Vancouver… quels y sont tes objectifs ?

« Ca sera déjà de me qualifier pour les JO ! La sélection se fait sur la fin de saison dernière et le début de saison prochaine, donc il n’y a encore rien de décidé. Si je suis qualifiée, j’aimerais beaucoup arriver jusqu’en finale. Ca serait vraiment un bon objectif, et puis pourquoi essayer de faire dans les cinq. Mais le niveau est vraiment élevé, surtout chez les Américaines et les Chinoises, donc ça va être dur, mais il reste pas mal d’entraînements donc je compte bien y arriver ! »

Merci beaucoup Anne-Sophie d’avoir pris le temps de répondre à ces questions !

La carrière d’Anne-Sophie Pellissier en quelques lignes :

Anne-Sophie Pellissier est une jeune snowboardeuse de 22 ans dont la discipline est le half-pipe.

En 2006, elle termine 5e aux Championnats du monde junior, avant de décrocher le titre de championne de France de half-pipe une année plus tard.

En 2008, elle remporte une manche de la Coupe du monde de half-pipe, disputée à Bardonecchia en Italie, et termine 6e du classement final de la Coupe du monde, rang qu’elle atteint également à l’issue de la saison 2009. Le prochain objectif de la rideuse licenciée au club des 7 Laux est les JO de 2010 à Vancouver.