Interview de Fabian Bourzat

(patinage artistique)

Après un entretien avec sa partenaire de danse sur glace Nathalie Péchalat, c’est désormais Fabian Bourzat qui répond aux questions d’interviewsport.fr. L’occasion de revenir sur leurs performances aux Jeux Olympiques de Turin et de Vancouver mais aussi sur leur travail durant l’intersaison.

Fabian, tu évolues en danse sur glace avec Nathalie Péchalat. Peux-tu nous raconter les circonstances du début de votre collaboration ?

« Nous étions tout les deux au centre de danse de Lyon lorsque Nathalie se retrouva sans partenaire. J’avais alors quelques problèmes relationnels avec la mienne et nos entraîneurs de l’époque ont décidé de nous mettre ensemble. »

En 2006, tu as participé aux Jeux Olympiques de Turin (dix-huitième place). Quels souvenirs gardes-tu de cette grande première ?

« J’ai détesté Turin. Nous avons extrêmement mal patiné nos épreuves et de plus l’ambiance olympique n’était pas très présente du fait de la répartition des villages. Mais malgré tout, ce fut une expérience. »

Cette année, vous avez terminé septième des Jeux Olympiques de Vancouver. Es-tu satisfait de cette performance ?

« Notre résultat exprime une réelle progression au sein mondial mais malgré tout, nous sommes déçus du résultat. Aujourd’hui, pour nous, les JO ne sont plus une compétition comme les autres. Je pense que pour bien en profiter, il faut en revenir avec une médaille, donc à suivre aux prochains ! »

Es-tu déçu que durant ces JO, la plupart des médias français aient plutôt été attentifs à la performance d’Isabelle Delobel et d’Olivier Schoenfelder plutôt qu’à la votre, bien que votre classement est similaire ? Comment as-tu vécu cela ?

« Nous nous y attendions. Cela faisait déjà un moment qu’ils préparaient leur retour à travers les médias et bien évidemment, en quoi le fait d’avoir sacrifié une partie de nos vies pour nous entraîner et devenir meilleurs à Moscou peut-il rivaliser avec le retour d’une femme ayant eu un bébé… »

Cette année, vous avez également terminé quatrième des Championnats du monde, soit votre meilleur classement. Considères-tu que cela est le meilleur souvenir de ta carrière à ce jour ?

« Non, je pense que notre meilleur souvenir reste notre première qualification pour les JO de Turin. Nous n’étions alors pas sûrs de remplir les quotas demandés et c’est lors du trophée Bompard que nous avons rempli les critères en grimpant de trois places au cours de la compétition. »

Malgré de nombreuses belles places d’honneur, vous n’avez pas encore réussi à remporter une médaille internationale. Est-ce une grande frustration ?

« Tout vient à point à qui sait attendre. Contrairement à beaucoup, notre couple est un des plus jeunes en termes d’années passées ensemble (dix ans, ndlr). Il nous faut plus de temps pour obtenir notre potentiel et rien ne sert d’obtenir une médaille si nous avons le sentiment de ne pas la mériter. »

De quoi est composée votre intersaison de danse sur glace ?

« L’intersaison commence avec le choix des thèmes de programmes, la recherche de musiques ainsi que le choix de nos chorégraphes. Cela se fait à partir du mois d’avril. Ensuite, nous montons nos chorégraphies en mai, entre deux séries de galas, puis nous prenons nos vacances en juin (pas le mois tout entier, bien sûr !). Le stage d’entraînement commence au mois de juillet et se prolonge en août.

Nous travaillons énormément les nouveaux éléments au sol avant de les réaliser sur glace (portés). Et bien sûr, il y a un peu de préparation physique hors glace mais surtout beaucoup de danse classique ! Il s’agit d’une des nouveautés pour nous depuis notre arrivée dans notre équipe russe. »

Merci beaucoup Fabian d’avoir pris le temps de répondre à ces questions et bonne chance pour la suite !

La carrière de Fabian Bourzat en quelques lignes :

Fabian Bourzat évolue en danse sur glace avec Nathalie Péchalat depuis dix ans. Leur première grande compétition internationale est les Championnats du monde de 2004, où ils terminent 20e.

En 2006, ils participent à Turin à leurs premiers Jeux Olympiques et terminent 18e. Ils poursuivent ensuite leur progression, que ce soit aux Championnats du monde (7e en 2008 et 5e en 2009) ou aux Championnats d’Europe (5e en 2008 et 4e en 2009).

En 2010, ils prennent la 7e place des Jeux Olympiques de Vancouver. Ils se distinguent également en terminant 4e à la fois aux Championnats du monde et aux Championnats d’Europe, avec à la clé la petite médaille pour avoir terminé 3e du programme libre des Championnats du monde. Aujourd’hui âgé de 29 ans, Fabian Bourzat a déjà participé à deux JO, à sept Championnats du monde et à cinq Championnats d’Europe.

Pour en savoir plus sur Fabian et sa partenaire Nathalie, visitez leur site officiel : pechalat-bourzat.com

Cliquez ici pour lire l’interview de la partenaire de Fabian : Nathalie Péchalat.