Interview de Morgan Ciprès

(patinage artistique)

Après une saison 2018 marquée par une cinquième place aux Jeux Olympiques de Pyeongchang et une médaille de bronze aux Championnats du monde, Morgan Ciprès a de nouveau brillé cette année avec sa partenaire Vanessa James. Ils sont en effet devenus champions d’Europe en janvier dernier. Il revient pour nous sur sa saison ainsi que sur son expérience olympique.

Morgan, vous avez remporté le titre de champion d’Europe en janvier dernier avec votre partenaire Vanessa James. Considérez-vous ce titre comme le meilleur souvenir de votre carrière à ce jour ?

Oui. C’est pour l’instant la consécration de notre carrière. C’est le meilleur résultat qu’on ait eu. On est fiers de ça et vraiment contents !

Après ce titre de champion d’Europe, vous faisiez partie des favoris pour les Championnats du monde, où vous avez finalement terminé cinquième. Cela a-t-il été dur de se remettre de ces Championnats du monde ?

C’était une petite déception sur le moment, surtout après le programme court car on savait alors que c’était fini pour aller chercher le titre. Mais on a pris un peu de recul et on a regardé tout ce qu’on avait réussi cette saison. Pour la première fois, on avait tout gagné : les Grands Prix, la finale du Grand Prix et les Championnats d’Europe. On a essayé d’oublier ce mauvais souvenir. Il y a aussi des choses qui sont arrivées sur ces Championnats du monde et qui nous ont un peu déstabilisés, notamment avec Vanessa qui s’est faite rentrée dedans (une collision a eu lieu avec le patineur italien lors de l’échauffement, ndlr). C’est une excuse, sans en être vraiment une. On s’est remis en jambes et on a ensuite gagné le World Team Trophy. Ces Championnats du monde étaient certes une déception sur le moment, mais si c’était le prix à payer pour avoir tout ce qu’on a eu cette saison, on l’aurait fait !

Vous avez eu beaucoup de places d’honneur entre 2013 et 2016, et vous remportez beaucoup de médailles depuis 2017. Quel a été selon-vous le déclic ?

Au début, on était encore un jeune couple. Je n’avais pas beaucoup d’expérience en couple. Il a fallu apprendre à patiner ensemble et il a fallu beaucoup travailler. Ensuite, on a décidé de changer de centre d’entraînement et je pense que ça nous a aidés à franchir le cap pour monter sur les podiums.

Revenons un peu en arrière. Vous avez débuté votre carrière en individuel, avant de passer en couple en 2010 avec Vanessa James. Cela a-t-il été compliqué de s’adapter au patinage de couple ?

Ça a été difficile. C’est un monde qui est complètement différent. On sait patiner, mais il faut apprendre à patiner avec quelqu’un. Ça a pris énormément de temps. Ensuite, il a fallu que j’apprenne à faire des portés et des lancers. C’était vraiment quelque chose de nouveau. La première année, j’ai beaucoup travaillé et ça a été dur physiquement. On n’a fait aucune compétition car il fallait que je me forme. Mais c’était agréable, parce qu’on s’entendait vraiment bien avec Vanessa. Elle était patiente et elle m’a beaucoup aidé. J’ai très vite pris goût à cette discipline.

Quatre ans après vos débuts, vous avez participé aux Jeux Olympiques de Sotchi 2014. Le fait que votre partenaire Vanessa ait déjà participé aux Jeux Olympiques de Vancouver 2010 vous a-t-il aidé à mieux appréhender la compétition ?

Pas spécialement, parce qu’on avait déjà participé à pas mal de compétitions avant. C’est sûr que les Jeux Olympiques sont un grand moment et qu’ils ont lieu tous les quatre ans. Mais une fois qu’on monte sur la glace, c’est une compétition comme une autre et on fait au mieux. C’était donc nouveau, mais on avait l’expérience d’autres compétitions et j’ai pris ça comme une expérience en plus.

En 2018, vous avez terminé cinquième des Jeux Olympiques de Pyeongchang. Ce résultat correspondait-il à vos attentes ?

Les couples qui ont fini devant nous avaient tous été champions du monde, champions d’Europe ou médaillés mondiaux. Nous, on avait eu une troisième place aux Championnats d’Europe l’année d’avant. C’était du coup vraiment difficile d’accéder au podium. On s’est battus et je pense qu’on a délivré une bonne performance. Ceux qui ont fini devant nous étaient au-dessus de nous ce jour-là. On était outsiders et on avait un peu d’espoir, mais on n’était pas favoris pour un podium. On n’a rien à regretter.

De ces deux éditions des Jeux Olympiques, quelle est celle qui vous a le plus marqué ?

Je pense que c’est Sotchi. On a participé à la cérémonie d’ouverture et c’était vraiment énorme. C’était aussi mes premiers Jeux Olympiques et c’était un rêve d’enfant. Alors que quand on est arrivés à Pyeongchang, on avait des objectifs vraiment précis.

La préparation mentale est-elle différente maintenant que vous patinez en couple, par rapport à quand vous patiniez en individuel ?

C’est difficile à dire parce que j’étais vraiment plus jeune quand je patinais en individuel. On ne réagit pas de la même façon. Les objectifs sont désormais plus grands et il y a plus de pression. C’est un apprentissage de tous les jours.

Merci beaucoup Morgan pour votre disponibilité et bonne chance pour la suite de votre carrière !

La carrière de Morgan Ciprès en quelques lignes :

Morgan Ciprès débute sa carrière en individuel et prend notamment la 4e place du Championnat de France en 2010.

Il commence à patiner avec Vanessa James en 2010. En 2012, ils terminent 6e de leurs premiers Championnats d’Europe et 16e de leurs premiers Championnats du monde. Ils poursuivent leur progression aux Championnats d’Europe (4e en 2013 et 5e en 2014) et aux Championnats du monde (8e en 2013). Lors des Jeux Olympiques de Sotchi en 2014, le couple termine 10e.

Ils remportent leur première médaille internationale en 2017 avec le bronze des Championnats d’Europe. En 2018, ils prennent la 5e place des Jeux Olympiques de Pyeongchang. Cette même année, ils remportent la médaille de bronze des Championnats du monde. En 2019, ils deviennent champions d’Europe. Aujourd’hui âgé de 28 ans, Morgan Ciprès compte à ce jour 6 titres de champion de France.

Participations aux JO de Sotchi 2014, Pyeongchang 2018

Cliquez ici pour lire l’interview de la partenaire de Morgan : Vanessa James.